Elle est caractérisée par une recherche de l’orient
mythique, combinée au désir d’évasion imaginaire en des lieux lointains,
d’abord helléniques, ensuite islamiques, turcs et arabes, et finalement indien,
chinois et japonais

John Frederick Lewis 1805-1876  in the beys

John Frederick Lewis 1805-1876 in the beys

.

L’intérêt de l’occident pour l’orientalisme est apparu au courant du XVIIIe siècle mais c’est surtout au XIXe siècle que l’attrait pour les thèmes orientaux va connaître son apogée. En revanche, au XXe siècle les thèmes orientalistes vont peu à peu disparaître et d’une certaine manière on peut considérer que l’indépendance de l’Algérie en 1962 a marqué la fin de la peinture orientaliste en France

Phénomène culturel il débute vers la fin de l’Ancien Régime monarchique français et se termine avec le déclin de l’Empire britannique.

Il touche plusieurs domaines dont la peinture.

Leon Cogniet L’Expedition d’ Egypte Sous Les Ordres de Bonaparte

Leon Cogniet L’Expedition d’ Egypte Sous Les Ordres de Bonaparte

.

A partir de la campagne égyptienne de Bonaparte en 1798, des artistes européens appartenant
tant à l’école réaliste que romantique se sont concentrés sur l’Egypte et en ont été fascinés

La guerre de Crimée ,l’ouverture du Canal de Suez ,les colonisations incite les européens à voyager autour de la méditerranée

En 1860, Ferdinand de Lesseps choisit Narcisse Berchère comme dessinateur officiel de la Compagnie du Canal de Suez. Il  restera 6 mois sur place et en profitera pour faire de nouvelles excursions dans ce désert qu’il affectionne tant, et pour admirer et noter la région environnante.

© Narcisse Berchère Felouques et Chameliers au bord du-Nil

© Narcisse Berchère Felouques et Chameliers au bord du-Nil

.

Les portes de l’Orient s’ouvrent, les échanges, missions et  voyages, notamment d’artistes, se multiplient. 

La grande majorité des peintres orientalistes ont tirés leur inspiration de leurs voyages et rassemble des artistes aux œuvres et aux personnalités aussi différentes et opposées que Horace Vernet, Ingres, Delacroix, Théodore Chassériau, Jean-Léon Gérôme, Fromentin, Alexandre Roubtzoff, jusqu’à Renoir (avec son Odalisque de 1884) ou même Matisse et Picasso au tout début du XXe siècle. 

Les thèmes abordés dans la peinture orientaliste

© Adrien Henri Tanoux Harem

© Adrien Henri Tanoux Harem

.

Au XIXe siècle, on trouve surtout des scènes de harem, des scènes de chasses et de combat ou bien encore des représentations de paysages typiques comme les déserts, les oasis ou les villes orientales.

©Jean Leon Gerome The Carpet Market

©Jean Leon Gerome The Carpet Market

.

La peinture orientaliste profondément liée au voyage est marquée par une utilisation de couleurs aux tons plus chauds, privilégiant des teintes plus rouges, jaunes ou brunes. La lumière est chaude, les contrastes accentués.

© Jean-Joseph Benjamin-Constant

© Jean-Joseph Benjamin-Constant

.

Il existe aussi une école orientaliste anglaise avec l’Empire britannique, une école italienne et une école orientaliste russe avec le Caucase et l’Asie moyenne islamique.

L’orientalisme en peinture n’est donc ni une école, ni un mouvement. Il ne se définit pas non plus, par un seul style. Pour certains des grands artistes, tels qu’Ingres et Delacroix, il s’agit d’un simple prétexte au développement de leur processus de création

Les expositions universelles de 1855 et de 1867 voient à Paris l’apogée de la peinture orientaliste.

Elle perd de son prestige avec l’arrivée du japonisme et de l’art moderne

Les Orientalistes

La chatte imprudente

.

© Shonborn John Lewis Le berger Kabyle

© Shonborn John Lewis Le berger Kabyle

.

Il était une fois un jeune homme du nom d’Hamidi qui habitait une toute petite cabane dans un village, très haut perché dans la montagne. Il vivait seul et sa seule compagnie était une jolie petite chatte.

Dès que le soleil se levait, il se rendait dans la grande forêt et là il cherchait de quoi vivoter mais surtout de quoi nourrir la petite chatte. Il ne revenait qu’une fois le soleil couché. La chatte enfermée toute la journée trouvait le temps long et l’ennui commençait à la gagner.

Il n’y avait plus depuis longtemps une souris, un scarabée, ou une mouche à chasser. Ce jour-là elle trouva un autre jeu. Elle monta sur la table et avec sa patte fit tomber l’assiette où il y avait le repas de son maitre, elle renversa la jarre de lait de son maitre et se régala avec ce qu’elle avait renversé. Puis satisfaite, se lécha les babines, les pattes et attendit son maitre.

Ce jour-là, Hamidi rentra de la forêt et dans sa musette il n’avait rien à se mettre sous la dent. Mais se disait-t-il, j’ai un petit repas qui m’attend chez moi.
Quand il ouvrit la porte, qu’il vit toute sa vaisselle cassée et son repas par terre, il fut pris d’une terrible colère.
– Maudit chat ! Je me fatigue pour te trouver à manger et toi tu souilles ma seule nourriture de la journée ! Tu vas voir ce que tu vas voir.
Il attrapa la chatte, se saisit d’un petit couteau et là… couic ! D’un petit coup il lui coupa le bout de la queue et l’accrocha sur un mur. Et toujours furieux il lui dit :
– Tu peux pleurer jour et nuit, verser un lac de larmes ! Je ne te rendrai ta queue que si tu remplis de nouveau ma jarre de lait.

Dès le lendemain la chatte se réveilla tôt et se mit en chemin. Elle traversa la grande forêt, arriva dans une grande prairie et vit une vache, elle lui chanta :
– La vache, la vache, la vache, donne-moi du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue, que mon maitre a coupée.
– Je veux bien t’aider !, lui dit la vache mais moi pour donner du lait, il me faut de l’herbe !

Elle courut trouver une prairie.
– Prairie, prairie, prairie donne-moi de l’herbe, que je donnerai à la vache, qui me donnera du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue que mon maitre a coupée.
– Je suis toute assoiffée, toute desséchée, trouve moi de l’eau et je donnerai de la bonne herbe.

La chatte trouva un petit ruisseau et lui chanta :
– Ruisseau, ruisseau, ruisseau donne moi de la bonne eau, que je donnerai à la prairie, qui me donnera de l’herbe, que je donnerai à la vache, qui me donnera du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue, que mon maitre a coupée.
– Je ne suis qu’un petit ruisseau, il faudrait que la grande rivière me donne un peu de son eau.

La chatte trouva la rivière et lui chanta :
– Rivière, rivière, rivière donne-moi de ton eau, que je donnerai au ruisseau, qui me donnera de l’eau, que je donnerai à la prairie, qui me donnera de l’herbe, que je donnerai à la vache, qui me donnera du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue, que mon maitre a coupée.
– Le ciel ne donnera plus de pluie et la rosée du matin n’y suffira pas, je ne suis qu’un mince filet qui coule dans son lit. Seule la montagne pourrait m’offrir un peu de neige.

La petite chatte grimpa, grimpa, jusqu’au sommet tout blanc de la montagne. Elle avait si froid et de sa petite voix elle susurra :
– Montagne, montagne, montagne, donne-moi un peu de neige, que je donnerai à la rivière, qui me donnera de son eau, que je donnerai au ruisseau, qui me donnera de l’eau, que je donnerai à la prairie, qui me donnera de l’herbe, que je donnerai à la vache, qui me donnera du bon lait, pour remplir la jarre que j’ai, la jarre que j’ai renversée, et récupérer ma queue, que mon maitre a coupée.
– Je suis désolée, 
lui dit la montagne, je dois garder ma glace jusqu’à l’été, descend et attend que le soleil soit ardent.

La chatte descendit, le cœur gros. Voilà… se dit-elle ma grosse bêtise a de graves conséquences : je suis une chatte sans queue, qui n’ose plus se montrer, de peur d’être moquée.
– J’ai faim ! Hamidi mon maitre a eu raison d’être furieux ! Ça fait mal d’avoir faim. La prochaine fois j’y regarderai à deux fois avant de faire des bêtises.

Will I be Forever Alone © Borda

Will I be Forever Alone © Borda

.

La chatte était très triste. Elle s’allongea, s’enroulant sur elle-même et attendit que la montagne daigne laisser fondre la neige.

Les semaines passèrent, les lunes passèrent, les saisons passèrent. Un beau matin la chatte entendit le doux bruit de l’eau, la neige était en train de fondre, elle remercia la montagne. La rivière se remplit et donna de l’eau au ruisseau qui irrigua la prairie pour donner de l’herbe tendre à la vache qui, satisfaite, donna du bon lait. Enfin ! La chatte rempli la jarre qu’elle avait renversée.

Elle revint chez son maitre Hamidi. Il était heureux de revoir sa compagne. Elle sauta dans ses bras et ronronna. Hamidi la serra contre son cœur et lui recolla la queue.

Devant sa porte il trouva la jarre pleine de lait. Et la vie redevint comme avant.

Mon conte est parti, le vent l’a emmené, un jour il reviendra.

© John Lewis Shonborn repos sous les arbres

© John Lewis Shonborn repos sous les arbres

Orientalist Painting

Publicités

À propos de chantecler18

Curieuse de tout j’aime partager tout simplement ,plutôt “electron libre ” j’ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l’hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé ” Un chat est un chat “ un peu décalé J’aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l’architecture ,la poésie (des autres) l’actualité et ……les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver Pas de chichis ,pas de bla bla ,pas de jasette ...Pas de complication Rien que des petits bonheurs ☼ pour s'évader ensemble ♫ ♪ ♫

Une réponse "

  1. Sandra C. dit :

    je ne connaissais pas l’orientalisme et c’est une belle découverte. il ya ici une élégance, une esthétique, une délicatesse, que je trouve avec délectation. Merci d epartager votre univers. c’est un beau voyage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s