Caricature représentant Stéphane Mallarmé sous les traits du dieu Pan. © Manuel Luque.

Caricature représentant Stéphane Mallarmé sous les traits du dieu Pan. © Manuel Luque.

« Le Faune » en un monologue de François Mallarmé , présenté en 1875 à la revue « Le Parnasse Contemporain », qui le refuse.

L’Après-midi d’un faune  de François Mallarmé est une poésie fait de 110 lignes en Alexandrins, très en vigueur dans la littérature française de l’époque

L’alexandrin est une tirade pour évoquer souvent des drames et des épopées où l’on retrouve des figures mythologiques des faunes et des satyres ou le dieu Pan est apparu en tant que symbole de la jeunesse des passions, des désirs de la jeunesse.

Une oscillation entre l’imagination et la réalité

À son réveil, le Faune*** s’interroge sur le désir qui l’agite :

les « traces » des nymphes renvoient-elles à une nuit d’amour, un rêve érotique suscité par les roses qui l’entourent, une illusion des sens ou de la flûte ?

Il se souvient qu’il avait découvert deux nymphes quand il était Pan et les avait poursuivies. Elles se sont enfuies, mais il en vit deux autres qu’il a attrapé ,kidnappé ,séduit dans une clairière ensoleillée enfin celles-ci s’échappent

Il n’est pas sûr de ce qui s’est passé là-bas. La faune varie entre le remords de son crime et l’apologie de son désir. Dans la soirée, le sentiment de culpabilité est puissant, associée à la peur que la déesse Vénus le punisse sévèrement.

Enfin le faune surmonte ses peurs et s’endort

Paysage bucolique inspiré de Virgile. Thalès Fielding XIXe siècle

Paysage bucolique inspiré de Virgile. Thalès Fielding XIXe siècle

.

***Le faune est une créature légendaire de la mythologie romaine. Il est proche des satyres de la mythologie grecque.

**Pan est une divinité de la Nature, protecteur des bergers et des troupeaux

Arnold Böcklin  Faune caché dans les roseaux

Arnold Böcklin Faune caché dans les roseaux

Dans la mythologie grecque, Hermès a pour fils Pan, le dieu des bergers.
La légende dit que le dieu Pan, fils d’Hermès, était moitié-homme, avec des pattes, des cornes de bouc et un corps très poilu.
Syrinx, Nymphe d’Arcadie, fut poursuivie par Pan et se changea en roseaux. Pan pour se consoler pris une brassée de roseaux et fabriqua une flûte champêtre appelée syrinx ou flûte de Pan.

1860 © Cabanel-Alexandre Nymphe-enlevee par un faune

1860 © Cabanel-Alexandre Nymphe-enlevee par un faune

.

La légende Pan est narrée, entre autres, dans les Métamorphoses d’Ovide

« Au pied des montagnes glacées d’Arcadie, parmi les Hamadryades de Nonacris, la plus célèbre était une Naïade que les nymphes appelaient Syrinx. Plus d’une fois, elle avait échappé aux satyres qui la poursuivaient et aux dieux qui hantaient les forêts ombreuses et les grasses campagnes.

Elle honorait, par ses activités, la déesse d’Ortygie et lui avait même voué sa virginité ; ceinte elle aussi à la manière de Diane, elle aurait pu faire illusion et passer pour la fille de Latone, si elle n’avait eu un arc de corne, au lieu de l’arc d’or de la déesse. Même ainsi, on les confondait. Un jour qu’elle revenait du mont Lycée, Pan la vit et, portant sur la tête une couronne d’aiguilles de pin, il lui adressa ces paroles… ».

Après midi d'un faune © François Boucher  Pan et Syrinx

Après midi d’un faune © François Boucher Pan et Syrinx

.

Il restait à Mercure à relater le discours de Pan, le dédain de la nymphe pour ses prières et sa fuite à travers champs jusqu’aux abords sablonneux du paisible Ladon; là,les eaux arrêtant sa course, elle pria ses soeurs liquides de la métamorphoser.

Pan croyait déjà Syrinx à sa merci, mais, dans ses mains, il n’avait saisi que des roseaux du marais et non le corps de la nymphe. Tandis qu’il poussait des soupirs, un souffle d’air à travers les roseaux produisit un son léger, une sorte de plainte. Séduit par cette nouveauté et par la douceur de cette mélodie, Pan dit : «Voilà qui me permettra de m’entretenir avec toi à tout jamais ! ».

Et ainsi, grâce à des roseaux d’inégales longueurs joints avec de la cire, il perpétua le nom de la jeune fille.

Pan pourchasse la nymphe Syrinx

Pan pourchasse la nymphe Syrinx

.

Le poème est devenu le point de départ pour un travail artistique diversifié.  Ce fut une source d’inspiration pour Claude Debussy pour son « Prélude à l’après-midi faune » 1894

Debussy écrit dans le programme imprimé :

« La musique de ce Prélude est une illustration très libre du beau poème de Stéphane Mallarmé. Elle ne prétend nullement à une synthèse de celui-ci. Ce sont plutôt des décors successifs à travers lesquels se meuvent les désirs et les rêves d’un faune dans la chaleur de cet après-midi. Puis, las de poursuivre la fuite peureuse des nymphes et des naïades, il se laisse aller au soleil enivrant, rempli de songes enfin réalisés, de possession totale dans l’universelle nature. »

Le poème bucolique L’Après-midi d’un faune de Stéphane Mallarmé évoque l’état d’âme d’un faune qui sommeille voluptueusement à l’ombre, sur la pente de l’Etna. Cette paresseuse béatitude, Debussy l’a fixée dans son Prélude. Le compositeur lui-même commente en ces termes :

« La musique de ce Prélude est une très libre illustration du beau poème de Mallarmé. Elle ne désire guère résumer ce poème, mais veut suggérer les différentes atmosphères, au milieu desquelles évoluent les désirs, et les rêves de l’Egipan, par cette brûlante après-midi. Fatigué de poursuivre nymphes craintives et naïades timides, il s’abandonne à un sommet voluptueux qu’anime le rêve d’un désir enfin réalisé : la possession complète de la nature entière. »

[citation extraite de la notice de l’édition originale]

 ♣

Claude Debussy , Prélude à l’Après-midi d’un faune

Lev Samoïlevitch Rosenberg, dit Léon BAKST l'apres midi d un faune (décor )

Lev Samoïlevitch Rosenberg, dit Léon BAKST l’apres midi d un faune (décor )

Le poème  a inspiré ainsi Vaslav Nijinski qui créa le ballet « L’après-midi d’un faune »  où il danse  le faune, en 1912

l'après-midi d'un faune 1

.

Rudolf Noureev dansa « L’Après-midi d’un faune » de Debussy

.

Vaslav Nijinski, L'après-midi d'un faune, 1912. Décors et costumes  Léon Bakst

Vaslav Nijinski, L’après-midi d’un faune, 1912. Décors et costumes Léon Bakst

Nijinski pour L'Après-midi d'un faune, ©Léon Bakst

Nijinski pour L’Après-midi d’un faune, ©Léon Bakst

Claude Debussy Prélude à l’Après-midi d’un faune

Œuvres présentées

de Louis Valtat (1869- 1952), Eugène-Louis Boudin (1824- 1898), Alfred Sisley (1839- 1899), Claude Monet, Oscar Claude Monet (1840- 1926),
Camille Pissarro (1830- 1903), Frederic Bazille, Jean Frédéric Bazille (1841- 1870), Edgar Degas, Hilaire-Germain-Edgar De Gas (1834- 1917),
Armand Guillaumin (1841- 1927), Pierre-Auguste Renoir (1841- 1919).
Les œuvres avec la mythologie d’un ‘faune’ sont de: Agostino Carracci (1557- 1602), Filippo Lauri (1623- 1694), Arnold Böcklin (1827- 1901),
Peter Basin (1793- 1877), Karl Friedrich Schinkel (1781- 1841), Carlos Schwabe (1866- 1926)

Publicités

À propos de chantecler18

Curieuse de tout j’aime partager tout simplement ,plutôt “electron libre ” j’ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l’hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé ” Un chat est un chat “ un peu décalé J’aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l’architecture ,la poésie (des autres) l’actualité et ……les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver Pas de chichis ,pas de bla bla ,pas de jasette ...Pas de complication Rien que des petits bonheurs ☼ pour s'évader ensemble ♫ ♪ ♫

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s