Ostara, fée du Printemps

21 Mars
Équinoxe du Printemps
Fête de l’Ostara

            Ostara, fée du Printemps fee du printemps  Ostara fée du Printemps

      .

Le sabbat d’Ostara célèbre l’arrivé des Fées du Printemps, de l’éveil de la Nature et de notre Terre-Mère après un long sommeil.

Il a pour but de réveiller les énergies de la nature et de rétablir l’équilibre des forces entre le jour et la nuit.

En Angleterre, les Saxons  célèbraient  Eostre, déesse saxonne de la fertilité, tandis que les pays germaniques fêtent Ostara, déesse germanique de la fertilité. Cet équinoxe marque un moment d’équilibre dans l’année, équilibre entre le jour et la nuit (ils ont une durée égale).

Ostara est le nom d’une fée, nom issu de la déesse Eostre (en anglais Easter {Pâques} tire aussi son origine d’Eostre).

C’est la fée du printemps, car après les froideurs de l’hiver naissent les fleurs qui couvrent la nature de merveilleuses couleurs.

.

ostara grimoire anciengrimoire ancien

.

Pour fêter Ostara, il faut cueillir des fleurs dans les champs et les mettre dans la maison…pieds nus si possible…
Otara revient chaque année avec son visage de jeune fille pour symboliser le renouveau de la terre.
Des tulipes, des jonquilles, des narcisses, s des jacinthes et le printemps illuminera votre vie.

Ostara est un temps de célébration avec l’oeuf  « symbolisme » du renouveau.  Les couronnes de fleurs sont à l’honneur.  

Selon le Calendrier Magique des Fées des Rituels sont pratiqués à différents Cultes :

Le Cycle des Lumières

Le Culte de la Renaissance du Phénix

Naissance des Fées du Grand Frêne, Arbre de Vie Viking

Culte de la Nature tout entière

Culte des Oiseaux

Pour ce qui est du Culte voué aux Oiseaux la fabrication de nids, de maison ainsi que de mangeoire pour ceux-ci est fortement pratiqué.

 .

fée oiseaux

.

Tradition et Célébration
Une des particularités de ce sabbat est d’essence spirituelle. On prononce les incantations de bannissement pour chasser les mauvaises influences et habitudes.
C’est donc le moment idéal pour fabriquer votre baguette féérique de guérison et de bannissement qui sera fabriqué à partir du bois d’un Saule. C’est lors de la pleine Lune la plus proche de cette fête que le bois de votre baguette sera coupé ou cueillit, selon le cas.

Correspondances Féeriques
Chandelles : vertes et jaunes
Encens : jasmin, sauge et fraise
Couleurs : vert, jaune, mauve et rose
Fleurs : violette, tulipe, jacinthe et toutes les fleurs printanières
Arbre : saule
Pierres : jaspe rouge, aquamarine et ‘héliotrope
Carte du tarot : la lune, acarne majeur 18
Planètes : Jupiter et Neptune

La décoration de votre Autel Féérique
Des œufs durs décorés ou peints de couleurs vives, des porte-bonheur, des fleurs printanières (tulipes, narcisses, crocus, jacinthes…) et pourquoi pas une petite plante verte décoreront votre autel. Si vous souhaitez semer un jardin, placez vos paquets de graines ou vos nouvelles pousses sur l’autel.

Rituel :

Il est intéressant de retrouver tous les accents païens dans les célébrations qui marquent le résurrection du Christ. Qu’on songe aux cloches qui (reviennent de Rome) et qu’on sonnait auparavant pour provoquer le réveil de la nature, ou encore a ces oeufs décorés jetés au feu ou enfouis dans la terre en offrande a la déesse de la fertilité. Toutes les festivités reliées a l’équinoxe du printemps tournaient autour des champs et des semailles ; les invocations de ce jour demandaient des pluies modérées afin de hâter la germination et du soleil pour réchauffer le sol et permettre la croissance.

 (une patte de lapin, un cent chanceux etc….) décoreront votre autel.

.

ostara_1

©Josephine Wall

.

Un conte d’Ostara

Il y a de cela bien longtemps, en hiver… la neige recouvrait le sol et le froid saisissant de l’air était rude et inoubliable. Tout n’était que blancheur. Le monde dormait…

Une fillette avait quitté sa maison et se retrouvait à errer dans la forêt, seule. Elle avait froid et la fatigue la gagnait, tout comme la peur. Par désespoir, elle se laissa tomber dans la neige et se mit à pleurer. Elle voulait retrouver sa maison. Elle voulait sa mère et son père. Elle pleurait pour sa vie.
Et c’est à ce moment-là qu’elle le vit, un oiseau, reposer sur la neige, mourant. Elle sauta sur ses pieds et se précipita pour le prendre dans ses mains. Elle le tenait contre elle, l’enveloppant étroitement de ses bras. Elle essaya de réchauffer l’oiseau et de dégeler ses ailes mais il était trop froid et la vie le quittait déjà trop rapidement emportant le peu de chaleur qui demeurait encore dans son petit corps.

La fillette était en colère ! Elle n’arrêtait pas de penser à cet oiseau, oubliant totalement qu’elle-même serait bientôt dans le même cas que ce pauvre petit être.

Elle appela à l’aide ! “Aidez-moi ! Aidez-moi, cet oiseau doit vivre”, criait-elle en sanglotant. “Déesse Eostre, s’il vous plait, aidez cet oiseau!”.
La Déesse était alors bien occupée à cette époque de l’année.

En d’autres circonstances, la Déesse du printemps et de la chaleur aurait ignoré ces larmes et poursuivi Son oeuvre. Mais son intérêt fut piqué au vif par cette petite fille qui l’appelait à l’aide pour secourir un oiseau au lieu d’elle-même. Elle décida d’y prêter attention et peut-être répondre à son appel.
.

ostara1

.
Eostre se présenta devant la fillette. Elle flottait au-dessus des étendues enneigées. Sur Son passage fleurissaient de magnifiques fleurs au doux parfum et aux couleurs chatoyantes.

Le printemps suivait Ses pas et on pouvait entendre des rires et les murmures d’une légère brise dans Son souffle. Elle était resplendissante à voir. Le renouveau et la vie nouvelle irradiaient de Son corps. La fillette était stupéfaite par un tel spectacle.
Elle s’avança et tendit l’oiseau à Eostre. “Sauvez-le !”, pleurait-elle. “Faites qu’il aille bien.” Elle usait de ce ton implorant et sans retenue que seuls les enfants ont l’audace d’employer en la présence de la Déesse.
Eostre ne prêta pas attention à son comportement. Elle connaissait ses intentions et ses motifs. L’enfant était sincère… cette petite fille était totalement désintéressée… elle était si jeune…

Alors la Déesse leva Sa main et toucha l’oiseau de Ses doigts délicats. La lumière baignait Son être, apportant la chaleur au petit oiseau gelé. Ses yeux s’ouvrir d’un coup. Il sauta sur ses pattes. Il bondit des mains de la fillette et s’effondra dans la neige. Alors elle poussa des cris de joie. “Vous l’avez sauvé ! Vous l’avez sauvé !”, et elle dansait dans la neige, surexcitée. Mais…
“Hé…” dit l’enfant en regardant l’oiseau un moment. “Ses ailes sont toujours gelées et repliées contre son corps. Il ne peut pas voler ! Vous ne l’avez pas bien soigné !”
Eostre ne s’attendait pas à une telle réponse alors qu’Elle venait de réaliser un petit miracle. Mais dans son infinie patience, Elle donna à l’oiseau une autre chance de survivre. Elle se pencha vers lui et le toucha à nouveau doucement du bout de Ses doigts, le changeant en lapin. “Regarde !”, dit-Elle à l’enfant, “Désormais, il n’a plus besoin d’ailes.”

.

ontara fée et faons.

Et maintenant que le tout confus lapin était sauvé de la mort, Eostre se retira pour accomplir d’autres miracles faits de lumière, de soleil et de chaleur. La fillette était heureuse au côté du lapin qui sautillait dans la neige. “Tout va pour le mieux” pensa-t-elle. Et elle retrouva soudainement le chemin de la maison.
Eostre repris Son oeuvre, la fillette rentra chez elle, mais qu’en est-il du lapin ? Et bien, dans sa confusion, il lui arrivait encore de pondre des oeufs ! Et depuis ce jour, quand la neige commence à fondre, et que les fleurs commencent à fleurir, que l’air embaume leur doux parfums et la chaleur qui revient, le lapin se met à pondre ses oeufs. Ce ne sont pas des oeufs ordinaires, non ! Ils ont les couleurs de l’arc-en-ciel, bariolés, les couleurs du printemps. Les couleurs d’Eostre et de son don de la vie renouvelée.
Le printemps est toujours fêté et la Déesse honorée. Les enfants perpétuent la tradition de faire des nids dans les bois, les près et les jardins pour accueillir les oeufs du lapin du printemps.

.

ostara-helena-nelson-reed

© Helena Nelson Reed

Publié dans Roue de l’Année 

« Happy Ostara »

.

.

La Roue de l’ Année

year roue

source Le Sanctuaire de Meïkia

Publicités

À propos de chantecler18

Curieuse de tout j’aime partager tout simplement ,plutôt “electron libre ” j’ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l’hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé ” Un chat est un chat “ un peu décalé J’aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l’architecture ,la poésie (des autres) l’actualité et ……les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver Pas de chichis ,pas de bla bla ,pas de jasette ...Pas de complication Rien que des petits bonheurs ☼ pour s'évader ensemble ♫ ♪ ♫

Une réponse "

  1. lolotte dit :

    je comprends pour quoi en Angleterre c’est un lapin de pâques

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s