L’histoire de Tristan et Iseut est d’origine celtique

 mais ce sont les poètes normands qui en ont fait les premières rédactions qui nous sont conservées.

Naissance de Tristan

Il y a bien longtemps le roi Marc régnait sur la Cornouailles. Lors d’une guerre contre un de ses ennemis, il reçut l’aide de  Rivalen, le roi de Loonois. Pour le remercier de son secours, le roi Marc offrit à Rivalen, sa sœur Blanche-Fleur (Bleunwenn) pour épouse.

Le jeune couple ne tarda pas à célébrer le mariage, mais peu de temps après Rivalen dut repartir à la guerre pour ne jamais revenir. Comme elle apprenait la mort de son époux, Blanche-Fleur découvrit qu’elle portait un enfant. La reine se laissa alors dépérir jusqu’à la naissance de son fils qu’elle appela Tristan pour exprimer toute la douleur qu’elle ressentait alors et elle mourut.

Bien des années plus tard, Tristan retrouva son oncle Marc en Cornouailles. À cette époque le roi d’Irlande exigeait du roi de Cornouailles un tribut annuel. Pour mettre fin à cette pratique, Tristan décida de se rendre en Irlande pour affronter le Morholt, le frère du roi d’Irlande qui était un immense géant.

Combat_entre_le_Morholt_et_Tristan_-_Evelyn_Paul_1900

Combat entre le Morholt et Tristan Evelyn Paul 1900

Après une rude bataille où Tristan fut blessé par l’épée enduite de poison, le Morholt fut tué mais avant de mourir, il avoua à Tristan que seule Iseut, la fille du roi d’Irlande, pourrait guérir sa blessure empoisonnée. Il se rendit donc auprès d’elle et elle le soigna sans savoir qu’elle avait affaire à l’assassin de son oncle. Une fois guéri, Tristan retourna en Cornouailles.

Conquête d’Iseult

À l’arrivée de Tristan en Cornouailles, il apprit que son oncle avait l’intention d’en faire son successeur mais plusieurs nobles s’objectèrent à ce projet. Le roi Marc déclara alors qu’il épouserait seulement la jeune fille à qui appartenait le cheveu doré qu’un oiseau lui avait apporté. En voyant le cheveu, Tristan se rappela la princesse Iseut et proposa à son oncle d’aller conquérir la main de la jeune fille pour lui.

.

Isolde © Gaston Bussière, 1911

Isolde © Gaston Bussière, 1911

Tristan se déguisa alors en marchand et vogua jusqu’en Irlande. Arrivé là-bas, il apprit qu’un dragon terrorisait le pays. Il se dit alors qu’en terrassant le dragon, ses chances de gagner Iseut seraient sûrement plus grandes. Tristan affronta donc la terrible bête et le tua. Malheureusement, la blessure que le dragon avait infligée à Tristan le laissa sans connaissance et un imposteur prétendit qu’il était responsable de la mort de la bête. Toutefois, Iseut et sa mère ne furent pas dupes de ces mensonges et découvrirent Tristan qui était blessé. Elles entreprirent de le soigner mais c’est alors qu’Iseut la Blonde remarqua que l’épée de Tristan était ébréchée et que le morceau manquant correspondait parfaitement à celui trouvé dans la tête de son oncle, le Morholt.

Iseut voulu d’abord venger son oncle en tuant Tristan mais elle ne put se résigner à donner la mort à un si beau chevalier.

Tristan et Yseult d'après Edmund Blair Leighton 1902

Tristan et Yseult d’après Edmund Blair Leighton 1902

Lorsque Tristan fut rétabli, il demanda au roi d’Irlande la main d’Iseut au nom du roi Marc. Le père d’Iseut accepta immédiatement en espérant que ce mariage améliorerait les relations entre la Cornouailles et l’Irlande. Iseut fut profondément blessée que l’homme qu’elle avait épargné la dédaigne au point de la donner à un autre homme. Malgré tout, elle dut s’embarquer pour la Cornouailles.

.

Tristan et Isolde w. Turnball_1904

Tristan et Isolde w. Turnball 1904

Le filtre d’amour

Avant qu’Iseut ne s’embarque pour la Cornouailles, la mère de la jeune fille confia à Brangaine, la servante d’Iseut, un filtre d’amour. Elle demanda à Brangaine de servir le filtre d’amour à Iseut et au roi Marc le soir de leur nuit de noces.

Ce faisant, la mère d’Iseut croyait assurer le bonheur de sa fille car ce filtre d’amour devait rendre ceux qui le buvaient amoureux pour le restant de leurs jours. Brangaine s’embarqua alors sur  le bateau en emportant avec elle le précieux filtre.

Toutefois, pendant le périple qui devait les conduire en Cornouailles, Tristan fut pris d’une soif irrésistible. Par erreur, il but le filtre d’amour et en offrit à Iseut. Le jeune couple devint alors éperdument amoureux.

.

Tristan et Isolde avec la potion © John William Waterhouse

Tristan et Isolde avec la potion © John William Waterhouse

L’amour secret

Malgré l’amour qu’elle portait maintenant à Tristan, Iseut épousa le roi Marc de Cornouailles. Toutefois, pour éviter que le roi ne découvre que son épouse n’était plus vierge, Brangaine prit la place de sa maîtresse lors de la nuit de noce du couple royal. Pour garder leur amour secret, les deux amants durent recourir à plusieurs stratagèmes, toujours aidés par la fidèle Brangaine.

Malheureusement, un jour arriva où le roi Marc découvrit la liaison qui unissait son épouse et son neveu. En effet, il trouva les deux amants endormis l’un à côté de l’autre, séparés seulement par l’épée de Tristan. Au lieu de tuer le couple adultère, Marc échangea son épée contre celle de Tristan et partit sans les réveiller. À leur éveil, Tristan et Iseut comprirent que le roi Marc savait tout. Touchés par la pitié du roi et honteux de leur conduite, les amants décidèrent de se séparer et Tristan partit pour la Bretagne.

Herbert James Draper 1863-1920 . Tristan et Isolde.1901

Herbert James Draper Tristan et Isolde.1901

Pendant son exil, Tristan souffrait beaucoup de l’absence d’Iseut. Il épousa donc une noble dame de Bretagne , Yseut aux Blanches Mains , mais cela ne lui apportât aucune joie. En certaines occasions,  il retourna en Cornouailles pour voir Iseut en secret mais les nombreuses guerres de cette époque, lui laissaient peu d’occasion. C’est au cour de l’une de ces batailles que Tristan fut sévèrement blessé.

.

Tristan et Iseut2

Tristan se battant en duel. Miniature du XIIIe siècle illustrant la légende de Tristan et Iseut. 

Il envoya donc chercher Iseut, sachant que c’était la seule personne au monde capable de le guérir. Il demanda également qu’une voile blanche soit hissée au mât du bateau si Iseut acceptait de venir en Bretagne.

Lorsqu’elle apprit que son amant était mortellement blessé, Iseut la Blonde accepta tout de suite d’embarquer sur le bateau qui la conduirait en Bretagne. Les marins hissèrent donc la voile blanche.  Toutefois, lorsque le bateau fut à proximité des côtes bretonnes, la nouvelle épouse de Tristan( Iseut aux mains blanches), par jalousie, lui affirma que la voile était noire

Cette nouvelle fit perdre à Tristan la volonté de vivre et il se tua avec son épée en croyant qu’Iseut avait refusé de venir à son secours.

.

deathoftristan

the Death of Tristan ©Marianne Stokes 1902

Lorsqu’ Iseut arriva au chevet de Tristan et apprit sa mort, elle fut si triste qu’elle ne tarda pas à aller rejoindre son amant dans l’autre monde.

La légende dit que lorsque le roi Marc apprit la mort du couple, il partit pour la Bretagne afin de ramener les corps de son épouse et de son neveu. Il les fit enterrer dans deux cercueils séparés. On dit toutefois que pendant la nuit, une ronce verte et feuillue jaillit de la tombe de Tristan et s’enfonça dans la tombe d’Iseut. On eut beau couper la ronce, elle repoussa la nuit suivante. Le roi Marc interdit donc de couper la ronce à l’avenir.

.

Tristan et Isolde de Rogelio de Gusquiza

Tristan et Isolde © Rogelio de Gusquiza

.

Au XIXè siècle, la légende inspira à Wagner un opéra en trois actes.

Le texte  poétique fut  écrit par Wagner à Zurich en 1857 tandis que la partition  fut composée entre 1857 et 1859 d’abord en  Suisse  puis à  Venise ,  « la ville  des cent solitudes profondes »

Tristan et Isolde est la première œuvre créée sous le patronage de Sa Majesté le Roi Louis II de Bavière

.

 

Morris, Guenièvre et Iseut aux Blanches Mains

Morris, Guenièvre et Iseut aux Blanches Mains

.

.

wedding tristan

Marriage of Tristan to Isolde of the White Hands
Sir Edward Burne-Jones
Stained glass window, 1862

 

Publicités

À propos de chantecler18

Curieuse de tout j’aime partager tout simplement ,plutôt “electron libre ” j’ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l’hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé ” Un chat est un chat “ un peu décalé J’aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l’architecture ,la poésie (des autres) l’actualité et ……les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver Pas de chichis ,pas de bla bla ,pas de jasette ...Pas de complication Rien que des petits bonheurs ☼ pour s'évader ensemble ♫ ♪ ♫

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s