Abraham Beerstraten, La porte bleue de Leyde en hiver

©Abraham Beerstraten « La porte bleue de Leyde en hiver »

La neige au village

Lente et calme, en grand silence,
Elle descend, se balance
Et flotte confusément,
Se balance dans le vide,
Voilant sur le ciel livide
L’église au clocher dormant.

Pas un soupir, pas un souffle,
Tout s’étouffe et s’emmitoufle
De silence recouvert…
C’est la paix froide et profonde
Qui se répand sur le monde,
La grande paix de l’hiver.

Francis Yard

beerstratenrijksdet

Abraham Beerstraten, La porte bleue de Leyde en hiver détail 

Nuit de neige

La grande plaine est blanche, immobile et sans voix.
Pas un bruit, pas un son ; toute vie est éteinte.
Mais on entend parfois, comme une morne plainte,
Quelque chien sans abri qui hurle au coin d’un bois.

Plus de chansons dans l’air, sous nos pieds plus de chaumes.
L’hiver s’est abattu sur toute floraison.
Des arbres dépouillés dressent à l’horizon
Leurs squelettes blanchis ainsi que des fantômes.

La lune est large et pâle et semble se hâter.
On dirait qu’elle a froid dans le grand ciel austère.
De son morne regard elle parcourt la terre,
Et, voyant tout désert, s’empresse à nous quitter.

Guy de Maupassant

Adrien Schulz

© Adrien Schulz « village sous la neige »

Une petite histoire ……..

L’hermine et l’hiver

Un jour d’hiver, alors que la forêt était recouverte d’un beau manteau blanc, l’hermine se promenait pendant que ses amis dormaient en attendant le retour du printemps.
« Que vais-je bien pouvoir faire, se demanda-t-elle, je m’ennuie toute seule »
Elle essaya bien de réveiller quelques-uns de ses amis : l’écureuil, le hérisson, mais elle n’y parvint pas.
« Bon, se dit-elle, puisque tout le monde dort et même Hector, le grand ours, je vais en profiter pour le taquiner. » Elle s’approcha doucement du museau d’Hector et souffla très fort.
Celui-ci, qui ne dormait que d’un œil, poussa un grognement de mécontentement si impressionnant que l’hermine devint blanche de peur et s’enfuit à toutes pattes.
Cependant, en se promenant ainsi le poil tout blanc, elle s’aperçut qu’on ne la remarquait pas et pouvait facilement échapper au loup et au renard.
C’est pourquoi maintenant l’hermine garde son manteau blanc l’hiver en se faisant peur toute seule.

.

hermine2

Publicités

À propos de chantecler18

Curieuse de tout j’aime partager tout simplement ,plutôt “electron libre ” j’ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l’hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé ” Un chat est un chat “ un peu décalé J’aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l’architecture ,la poésie (des autres) l’actualité et ……les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver Pas de chichis ,pas de bla bla ,pas de jasette ...Pas de complication Rien que des petits bonheurs ☼ pour s'évader ensemble ♫ ♪ ♫

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s