© Henri Matisse and Cat

Quand Matisse parle

Je défais de mes mains toutes le chevelures,
Le jour a les couleurs que lui donnent mes mains
Tout ce qu’enfle un soupir dans ma chambre est voilure
Et le rêve durable est mon regard demain

Toute fleur d’être nue est semblables aux captives
Qui font trembler les doigts par leur seule beauté
J’attends, je vois, je songe et le ciel qui dérive
Est simple devant moi comme une robe ôtée

J’explique sans les mots le pas qui fait la ronde,
J’explique le pied nu qu’a le vent effacé
J’explique le bonheur muet des plantes vertes
J’explique le silence étrange des maisons

J’explique infiniment l’ombre et la transparence
J’explique le toucher des femmes, leur éclat
J’explique un firmament d’objets par différence
J’explique le rapport des choses que voilà

J’explique le parfum des formes passagères
J’explique ce qui chanter le papier blanc
J’explique ce qui fait qu’une feuille est légère
Et les branches qui sont des bras un peu plus lents

Je rends à la lumière un tribut de justice
Immobile au milieu des malheurs de ce temps
Je peins l’espoir des yeux afin qu’Henri Matisse
Témoigne à l’avenir ce que l’homme en attend.

Louis Aragon    » Le Crève-Coeur  »

Henri Matisse

né le 31 décembre 1869 au Cateau-Cambrésis et mort le 3 novembre 1954 à Nice, est un artiste-peintre, dessinateur et sculpteur français.

Il fut le chef de file du fauvisme ; Pablo Picasso le considérait comme son grand rival et néanmoins ami

Fils d’un marchand de grains. Sa mère était peintre amateur.

Après la guerre franco-allemande en 1871 la famille déménage à Bohain-en-Vermandois où Matisse passe sa jeunesse. Il commence sa vie professionnelle comme clerc de Maître du Conseil à Saint-Quentin

En 1889 au cours d’une période de convalescence suite à une attaque de l’appendicite Il découvre la peinture par un voisin Léon Bouvier (qui peint à ses heures, et présente à Matisse ses premières œuvres., un Chalet suisse, chromo reproduit dans les boîtes de peinture en vente à l’époque. Henri Matisse en peindra une copie) séduit par la peinture sa mère lui offre une boîte de peinture. Il découvre alors le plaisir de peindre. Il a découvert «une sorte de paradis», comme il a décrit plus tard, et a décidé de devenir un artiste

Dès son rétablissement, tout en réintégrant l’étude, il s’inscrit au cours de dessin de l’école Quentin de La Tour destinée aux dessinateurs en textile de l’industrie locale.

© Henri Matisse Woman Reading, 1894,

En 1891, il revint à Paris pour étudier l’art à l’ Académie Julian et est devenu un étudiant de William-Adolphe Bouguereau etGustave Moreau . Initialement, il peint des natures mortes et des paysages dans un style traditionnel, au cours de laquelle il a obtenu la compétence raisonnable.

Matisse a été influencé par les œuvres de maîtres anciens tels que Jean-Baptiste-Siméon Chardin , Nicolas Poussin , et Antoine Watteau , ainsi que par des artistes modernes tels que Édouard Manet , et par l’art japonais . Chardin était l’un des peintres les plus admirés de Matisse, comme un étudiant en art, il fait des copies de tableaux de Chardin qui sont au Louvre

1896 et 1897,Matisse rend visite au peintre John Peter Russell sur l’île Île Belle au large des côtes de Bretagne Il lui présente et fait connaître l’impressionnisme et l’œuvre de van Gogh Il dira plus tard « Russell a été mon professeur, et Russell m’a expliqué la théorie des couleurs »

Avec le modèle Joblau Caroline, il a eu une fille, Marguerite, née en 1894. En 1898, il se marie avec Amélie Parayre Noëllie , ils ont eu deux fils, Jean (né en 1899) et Pierre (né en 1900). Marguerite et Amélie ont souvent servi de modèles pour Matisse.

En 1898, sur les conseils de Camille Pissarro , il est allé à Londres pour étudier les peintures de JMW Turner et il fait ensuite un voyage en Corse

Le Fauvisme

Fauvisme comme un style a commencé autour de 1900 et a continué au-delà de 1910, le mouvement en tant que telle n’a duré que quelques années, 1904-1908

.

© Henri Matisse.  madras rouge 1907

Les dirigeants du mouvement étaient Matisse et André Derain La première exposition de Matisse en solo était à Ambroise Vollard galerie en 1904, [sans grand succès. Son goût pour la couleur brillante et expressive est devenu plus prononcé après qu’il ait passé l’été de 1904 la peinture à Saint- Tropez avec le néo-impressionnistes Signac et Henri Edmond Cross

En cette année, il peint le plus important de ses œuvres dans le style néo-impressionniste, Luxe, Calme et Volupté. En 1905, il a voyagé vers le sud à nouveau de travailler avec André Derain à Collioure . Ses peintures de cette période sont caractérisées par des formes planes et des lignes contrôlées, et l’utilisation du pointillisme d’une manière moins rigoureuse que par le passé.

En 1905, Matisse et un groupe d’artistes aujourd’hui connus sous le nom  » Fauves « exposé ensemble dans une chambre à l’ Salon d’Automne . Les peintures ont exprimé l’émotion avec des couleurs sauvages, souvent dissonantes, sans égard pour des couleurs naturelles du sujet Matisse a été reconnu comme un chef de file des Fauves, avec André Derain, rivalités amicales, chacun avec ses propres partisans.

Les autres membres étaient Georges Braque , Raoul Dufy et Maurice de Vlaminck . Le symboliste peintre Gustave Moreau (1826-1898) source d’inspiration du mouvement, il était professeur à l’ École des Beaux-Ars à Paris, Matisse a rencontré une critique véhémente, et il lui était difficile pour lui de s’occuper de sa famille

Le déclin du mouvement fauviste, après 1906, n’a rien fait pour influer sur la hausse de Matisse, et beaucoup de ses plus belles œuvres ont été créées entre 1906 et 1917, quand il était un membre actif de ce grand rassemblement de talents artistiques de Montparnasse

Il a continué à absorber de nouvelles influences: Algérie en 1906 ou il fait des études d’art africain et le primitivisme ; après avoir vu une grande exposition de l’art islamique dans Munich en 1910, deux mois en Espagne où il étudia l’art mauresque. Le Maroc en 1912 et à nouveau en 1913 et en peignant dans Tanger I l a fait plusieurs changements innovateurs dans son travail, y compris son utilisation du noir comme une couleur.

© Henri Matisse "The-Dessert Harmony in Red"1908

L’effet sur l’art de Matisse a été une nouvelle audace dans l’utilisation de couleur intense et non modulée, comme dans L’Atelier Rouge (1911).

Une longue association avec la Fédération de Russie et le collectionneur d’art Sergei Chtchoukine . Il a créé l’une des ses œuvres majeures La Danse spécialement pour Chtchoukine dans le cadre d’une commission deux tableaux, l ‘ autre étant la musique, 1910.Une version antérieure de La Danse (1909)

Vers 1906, il a rencontré Pablo Picasso , qui était de 12 ans plus jeune que Matisse. Les deux sont devenus amis pour la vie ainsi que rivaux et sont souvent comparés; une différence essentielle entre les deux , Matisse dessine et peint d’après nature, tandis que Picasso était beaucoup plus enclins à travailler à partir de l’imagination

Durant la première décennie du 20e siècle, les Américains à Paris-Gertrude Stein, ses frères Leo Stein , Michael Stein et la femme de Michael Sarah-étaient importants collectionneurs et les partisans de peintures de Matisse

Ses amis organisent , financent l’ Académie Matisse à Paris, une école privée et non-commercial dans lequel Matisse instruit de jeunes artistes. Elle fonctionne de 1907 à 1911. Hans Purrmann et Sarah Stein étaient parmi ses élèves les plus fidèles.

Dès le déclenchement de la Première Guerre mondiale, il quitte Collioure qu’il fréquentait régulièrement depuis 1905. Après avoir passé une partie de l’hiver 1916-1917 à Nice, Matisse décide de rester plus longuement sur la Côte d’Azur, qu’il considère comme un paradis, et dont il recherche la transcription dans ses toiles. Durant cette période, Matisse rencontre le peintre japonais Yoshio Aoyama, qui vivait aussi à Nice, dans le quartier de Cimiez, et qui devient son disciple. 10 années de travail montrant une relaxation et un assouplissement de sa démarche.

© Henri Matisse 1909

Ce  » retour à l’ordre » caractéristique de l’art dans une grande partie de l’après- Première Guerre, peut être comparé au néo-classicisme de Picasso et Stravinsky , et le retour au traditionalisme Dans les années 1920 Matisse est de nouveau engagé dans des collaborations actives avec d’autres artistes. Il a travaillé avec les Français, Hollandais, Allemands, Espagnols, mais aussi quelques Américains et nouveaux immigrants américains.


En 1930, la recherche d’une autre lumière et d’un autre espace le conduit à entreprendre un long voyage pour Tahiti. De cette île, il ramène des photographies, des croquis, mais surtout des souvenirs. Ce n’est que bien plus tard qu’il parvient à intégrer l’expérience tahitienne à sa pratique picturale, à travers les gouaches découpées.

Il se sépare de son épouse en 1939.

En 1941, suite à une opération (colostomie) , il commence à utiliser un fauteuil roulant, et jusqu’à sa mort, et prit en charge par une femme russe, Lydia Delektorskaya, autrefois l’un de ses modèles.

Avec l’aide d’assistants, il crée des collages de papier découpées, souvent sur une grande échelle, appelé « découpés gouaches ».

.

© Henri Matisse Blue Nude II, 1952


Ses Nus bleus exemples de la première série de cette technique qu’il a appelé «la peinture avec des ciseaux »,.

En avril 1944, Marguerite Matisse, sa fille, ainsi qu’Amélie son épouse, sont arrêtées par la Gestapo, pour faits de résistance. Madame Amélie Matisse reste six mois en prison, tandis que Marguerite Matisse, fille du peintre, parvient à s’enfuir à Belfort du train de déportation qui l’emmenait dans un camp.

Elle est recueillie dans un premier temps par la famille de Léon Delarbre, peintre résistant et déporté, connu pour avoir réussi à ramener avec lui des dessins réalisés dans les camps d’extermination (musée de la Résistance à Besançon).

Marguerite Matisse est ensuite prise en charge par la Croix-Rouge qui la cache au sein de la famille Bruno de Giromagny, et libérée le 6 octobre 1945. Sous le coup d’une émotion intense, Henri Matisse dessine de nombreux portraits de sa fille dont le dernier de la série montre un visage enfin apaisé

L’étudiant de Matisse Rudolf Levy a été tué dans le camp de concentration d’Auschwitz en 1944

En 1947, il a publié Jazz , un livre en édition limitée contenant des tirages de couleurs collages en papier découpé, accompagné de ses pensées par écrit.

© Henri Matisse "Cover of Jazz" 1947

Dans les années 1940, il a également travaillé comme graphiste et produit en noir et blanc des illustrations pour plusieurs livres et plus d’une centaine lithographies originales à la Studios Mourlot à Paris.

En 1951, Matisse a terminé un projet de quatre ans , la conception de l’intérieur, les fenêtres en verre et les décorations de la Chapelle du Rosaire de Vence , souvent désigné comme la Chapelle Matisse Il a fait un musée dédié à son travail en 1952, dans sa ville natale, et ce musée est des collections au 3é rang des œuvres de Matisse en France.

Le travail final de Matisse a été la conception d’un vitrail fenêtre installée à l’ Église Union des Pocantico Hills près de Rockefeller au nord New York. « C’était sa création artistique finale; la maquette était sur le mur de sa chambre quand il est mort en Novembre 1954 », écrit Rockefeller.

Matisse est mort d’une crise cardiaque à l’âge de 84 ans en 1954. Il est enterré dans le cimetière du Monastère Notre-Dame de Cimiez de près de Nice

http://www.henri-matisse.net/

.

Publicités

À propos de chantecler18

Curieuse de tout j’aime partager tout simplement ,plutôt “electron libre ” j’ai des petites révoltes ,déteste le mensonge ,l’hypocrisie ,la méchanceté ,en résumé ” Un chat est un chat “ un peu décalé J’aime essentiellement ma liberté même si elle demande des sacrifices conséquents Adore les animaux ,la nature , mer et campagne la photographie ,la peinture ,l’architecture ,la poésie (des autres) l’actualité et ……les voyages ,parcourir la planète même dans le virtuel Dernière activité Rêver Pas de chichis ,pas de bla bla ,pas de jasette ...Pas de complication Rien que des petits bonheurs ☼ pour s'évader ensemble ♫ ♪ ♫

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s